Flash, cookies et vie privée

Quelle ne fût pas ma surprise ce matin en lisant Linux Weekly News d’apprendre que même si l’on a configuré son navigateur pour refuser les cookies, il est vraisemblable qu’un certain nombre de données fournies par les sites visités soient stockées dans des « cookies » spécifiques à Adobe Flash.

Vous n’y croyez pas ? Regardez ici (vous pouvez faire le ménage au passage, sinon on peut aussi faire le ménage à la main dans ~/.macromedia/Flash_Player/#SharedObjects) et ensuite allez ici pour réduire à 0 ko la taille des données qu’un site quelconque est autorisé à stocker (ainsi dès qu’une application Flash voudra stocker des données, elle devra obtenir votre autorisation explicite).

Debian dans les Techniques de l'Ingénieur

L’encyclopédie des « Techniques de l’Ingénieur » dispose désormais d’un article traitant de Linux et présentant plus spécifiquement Debian ! On peut seulement consulter une présentation en ligne (avec le sommaire notamment), l’accès au contenu est payant.

J’ai rédigé cet article en début d’année sur demande de l’éditeur qui souhaitait compléter leur dossier sur les systèmes d’exploitation. C’est un tout petit pas pour la démocratisation de Debian mais cela fait plaisir de penser que des décideurs puissent découvrir Linux par Debian plutôt que par une distribution commerciale.

Libérez planète libre !

Depuis quelques jours mon blog est syndiqué sur Planète Libre une planète qui regroupe divers blogs francophones traitant du logiciel libre. J’apprécie cette planète car cela permet de s’ouvrir un peu plus au reste du milieu du logiciel libre alors que j’ai tendance à toujours être plongé à 100% dans Debian. 🙂

Vous ne comprenez pas le titre de l’article ? Pourtant, c’est assez simple : planète libre n’est pas encore libre. Son créateur, Sébastien Bilbeau, n’en publie pas encore les sources qui permettraient à d’autres d’utiliser le même logiciel pour créer d’autres planètes. Comme j’ai vraiment apprécié le look de la planète et sa fonctionnalité de votes, je me suis mis à chercher les sources avec l’idée éventuelle de l’employer pour les planètes Debian francophones — en vain. J’ai alors contacté Sébastien pour me faire confirmer qu’elles n’étaient pas disponibles.

Suite à cette déception, j’ai hésité à faire dans la presse à scandale (« Planète libre, la planète qui n’a de libre que le nom ! ») mais je me suis dit que cela serait contre-productif et dommageable pour tout le monde.

Du coup, je préfère féliciter Sébastien pour ce qu’il a créé, et l’encourager à libérer le code source de planète libre ! Je vous invite à en faire de même en votant nombreux pour cet article afin qu’il pénètre dans les tops du site (l’article le plus populaire est à 35 votes à l’heure actuelle) et que Sébastien n’oublie pas notre souhait. 🙂

Mise à jour du 6 avril 2009 : Ça y est, le code a été libéré, vous pouvez retrouver la communauté de développement sur http://bilboplanet.tuxfamily.org/blog/.

Virtualbox 1.5 dans sid

Virtualbox 1.5 « Open Source Edition » vient d’arriver dans Debian sid/unstable. Cela ravira les fans de VMware puisqu’on y retrouve la plupart des caractéristiques intéressantes de ce dernier: une interface graphique assez claire qui évite de se plonger dans une longue page de manuel (ceux qui ont mis en place des réseaux de machines virtuelles Qemu comme moi pourront vous en parler ;-)) et des fonctionnalités de type « snapshot ». Quelques fonctionnalités avancées ne font pas partie de la version libre, c’est le cas notamment du support USB et du serveur RDP intégré.

Écran principal de Virtualbox Open Source Edition

Notons au passage que le paquet de la version 1.4 était apparu il y a quelques jours sous le nom « virtualbox » mais que ce dernier doit rapidement disparaître (#440792) puisque le nom du paquet sera « virtualbox-ose » … pour éviter le problème de marque déposée par Innotek sur « virtualbox ». (Si seulement la Mozilla Foundation avait pu être aussi souple et proposer un nom standard du type « Firefox Open Source Edition » pour ceux qui ne peuvent se plier à leurs règles de « pas de changements ». Cela nous aurait évité Iceweasel et tout le monde aurait été gagnant. Mais je m’égare là…)

$ sudo aptitude install virtualbox-ose virtualbox-ose-source

Virtualbox requiert un module noyau dont les sources sont fournies dans le paquet virtualbox-ose-source. Heureusement, avec module-assistant toute l’opération de compilation/création de paquet/installation peut être automatisée:

$ sudo module-assistant auto-install virtualbox-ose-source

Si on lance module-assistant sans paramètres, on obtient une petite interface texte qui permet d’exécuter ces différentes étapes de manière interactive (cela évite d’avoir à se souvenir de la syntaxe de la ligne de commande, et permet de naviguer dans la liste des tous les modules optionnels que l’on peut compiler par ce biais).

Enfin, pour lancer des machines virtuelles en tant que simple utilisateur il faut se rajouter dans le groupe vboxusers (sudo adduser rhertzog vboxusers dans mon cas). Et voilà (modulo la déconnexion/reconnexion nécessaire pour faire effectivement partie du groupe), vous pouvez lancer virtualbox (il apparaît dans le menu Applications/Outils système normalement).