Mes activités Debian en mai 2011

Voici mon récapitulatif mensuel de toutes mes activités gravitant autour de Debian. Si vous faites partie des personnes m’ayant fait un don pour soutenir mon travail, c’est l’occasion de constater ce que je fais de votre argent ! Sinon, c’est toujours quelques nouvelles intéressantes sur l’avancement de mes différents projets.

Au cours du mois de mai, j’ai donc…

…un peu travaillé sur le concept de Debian Rolling

Les discussions au sujet de Debian Rolling étaient encore très actives en début de ce mois sur la liste debian-devel. L’idée de renommer testing en rolling (ce que je soutenais) n’a pas prévalu car certains jugeaient que des bugs Release Critical restaient ouverts trop longtemps dans cette distribution et me méritait donc pas ce label. La proposition la plus consensuelle a été celle de Josselin Mouette : elle consiste à bâtir la distribution rolling d’après testing, en y ajoutant quelques paquets choisis de unstable.

Je considère cette solution viable à la condition de la restreindre à un sous-ensemble précis d’architectures. Dans le cas contraire, les raisons pour lesquelles les paquets ne migrent pas vers testing impacteront rolling de la même manière. Et si ces raisons n’existent pas, alors autant effectuer les migrations correspondantes directement dans testing au lieu de rolling.

Étant donné ce qui précède, j’ai installé sur mon ordinateur portable britney — le logiciel qui contrôle testing — pour voir comment créer rolling avec cet outil. britney s’avère être un logiciel très spécialisé, avec très peu de possibilités de paramétrage.

Au même moment, Joachim Breitner fit une proposition qui attira immédiatement mon attention. Il suggère d’utiliser les solveurs SAT pour déterminer l’ensemble des paquets devant migrer de unstable vers testing. rolling peut être, à mon sens, un excellent banc d’essai pour cette nouvelle implémentation de britney (qu’il nomme ici SAT-britney). J’ai donc embarqué sans hésiter à bord de ce projet.

Les notions scientifiques sous-tendant le concept m’étant peu familières, j’ai compulsé de la documentation et appris que tous les solveurs SAT intégraient le problème sous une forme bien particulière, appelée Forme Normale Conjonctive. De plus, le format DIMACS est le format de fichiers retenu pour présenter ces contraintes booléennes. Plusieurs solveurs SAT sont disponibles pour Debian, et picosat semble être un des meilleurs.

J’ai donc commencé à coder pour voir comment appliquer le concept, le résultat est disponible dans ce dépôt git. Vous pouvez en récupérer une copie via git clone git://git.debian.org/~hertzog/sat-britney.git.

Il n’y a pas encore grand chose, excepté un peu de code (en Python) générant un problème SAT pouvant être passé à un solveur. Mais je suis impatient de voir les développements de ce projet.

…représenté Debian au salon Solutions Linux

J’ai passé 3 jours à Paris dans la deuxième semaine du mois de mai, pour prêter main forte à la tenue du stand Debian au salon Solutions Linux

Nous avons répondu à beaucoup de questions mais la majorité des visiteurs connaissaient déjà Debian, et beaucoup l’utilisent à la maison et/ou au travail. Nous avons essayé de recruter de nouveaux adhérents dans l’association Debian France, et vendu les goodies qui nous restaient.

Les représentants d’Ubuntu ont été interviewés par France 3, et nous avons profité de l’opportunité (avec leur accord !) pour exhiber nos t-shirts Debian à l’arrière-plan. La vidéo est disponible ici, et vous pouvez nous y voir (Carl Chenet et moi-même) à 1:21.

Nous avons été interviewés quant à nous par Intelli’n TV: une première vidéo et une seconde. J’avoue ne pas exceller dans cet exercice ! :-)

…amélioré les triggers dpkg

La troisième semaine de mai était une semaine de vacances, et j’aurai du me tenir loin de mon ordinateur. Mais je tenais vraiment à la mettre à profit pour améliorer l’état des triggers dpkg dans Debian.

J’ai déjà abordé mon travail dans un précédent article : Trying to make dpkg triggers more useful and less painful.

Dans l’attente d’une synthèse des réponses à la question que j’ai envoyée à tous les mainteneurs de paquets utilisant les triggers, je n’ai pas encore intégré le résultat de mon travail dans le dépôt officiel.

…aidé les utilisateurs suite à la migration d’Alioth

Lorsque je suis revenu de vacances, un certain nombre de services fournis par alioth.debian.org étaient non-fonctionnels après la migration vers un nouvel environnement, impliquant deux machines au lieu d’une auparavant. Étant donné que je fus longtemps un administrateur d’Alioth, je suis bien placé pour savoir qu’en de telles circonstances, vous vous retrouvez vite submergé par les demandes de support utilisateur. Je suis donc retourné sur le canal #alioth d’IRC afin d’aider au mieux.

J’ai investigué certains des problèmes soulevés et mis au point des corrections (scripts mis à jour, fichiers de configuration, etc.) pour quelques-uns d’entre eux. J’ai également créé une liste des problèmes restants. Elle n’aurait du exister que quelques jours mais, en raison de régressions encore non résolues, est toujours active.

Les fonctionnalités les plus importantes manquant encore sont :

  • un support propre pour la délégation des droits. Par le passé, nous utilisions les ACL mises en place par les administrateurs. Avec le nouveau FusionForge, chaque admin de projet devrait être capable de déléguer des droits à des « rôles » extérieurs. Un rôle « Développeur Debian » existe déjà, mais la délegation echoue… ;
  • l’accès à l’Ultimate Debian Database. De nombreux outils s’appuient sur cette base de données pour fonctionner ;
  • l’accès en FTP anonyme pour télécharger les fichiers des projets ;
  • des directives claires sur la manière dont nous sommes censés gérer les sites web mis à jour à travers des hooks VCS ;
  • des directives claires sur la manière dont nous sommes supposés gérer les dépôts git personnels.

…amélioré le format de paquet source « 3.0 (quilt) »

J’ai émis plusieurs propositions visant à modifier le comportement du nouveau format source. L’objectif visé est double : premièrement, le rendre moins pénible à l’utilisation pour les empaqueteurs utilisant un VCS, et, deuxièmement, éviter les changements non souhaités qui s’immisceraient via un nouveau patch généré par dpkg-source.

Ces propositions semblent être consensuelles, je pourrai donc les implémenter dans un avenir proche.

…un peu laissé de côté la version anglaise de mon blog

Beaucoup de travail a été abattu pour Debian entre les déplacements et les vacances et, dans le temps restant, je n’ai pas réussi à écrire beaucoup de nouveaux articles pour mon blog anglophone.

En fait, mis à part l’article sur les triggers mentionné précédemment, je n’ai publié qu’une interview : People behind Debian: Steve Langasek, release wizard.

Je vais essayer de faire mieux ce mois-ci !

Merci !

Un grand merci à ceux qui m’ont soutenu à hauteur de 151.61 € durant le mois de mai.

Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau compte-rendu de mes activités Debian !

Cet article est une traduction de My Debian activities in May 2011 contribuée par Weierstrass01.

Solutions Linux cette semaine, DebConf cet été

Je n’ai jamais été un grand baroudeur, mais à une époque où les circonstances étaient plus favorables pour moi, je me rendais avec plaisir à 4-5 conférences Linux chaque année. L’année dernière avec mon fils de quelques mois, j’ai fait un break et je ne suis même pas allé à la conférence Debian à New York.

Cette année je reprends du service. De mardi à jeudi, je serai sur le stand Debian au salon Solutions Linux avec quelques autres représentants de l’association Debian France. Du côté organisateur, on sera apparemment en comité restreint par rapport aux années précédentes. Je ne me l’explique pas, si ce n’est que le noyau dur vieillit, est plus occupé, et que la relève tarde à montre le bout de son nez!

J’invite donc tous ceux qui souhaitent s’impliquer dans Debian à venir nous voir sur le stand Debian (dans le village associatif, stand C55). On se fera un plaisir de vous accueillir et de vous aider à faire vos premiers pas dans la communauté.

Bien entendu nous serons également là pour répondre aux questions des utilisateurs (que l’on attend nombreux comme à chaque fois) et pour présenter le projet à tous ceux qui veulent en savoir plus. À titre plus personnel, j’aurai une copie du Cahier de l’Admin Debian à montrer et c’est avec plaisir que je dédicacerai le livre à ceux qui penseront à l’emmener!

Plus tard dans l’année, cet été, je me rendrai à Banja Luka pour la DebConf 2011. J’ai acheté mes billets d’avion et je serai présent la semaine complète (24-31 juillet).

Participer à une DebConf n’a rien à voir avec tenir un stand sur un salon. C’est une conférence par les Debianeux et pour les Debianeux. Cela permet de rencontrer les personnes avec lesquelles on collabore toute l’année via email/IRC. On présente nos projets respectifs, on discute d’idées que l’on a pour le futur, on expérimente, parfois on corrige des bogues. Mais surtout on apprend à mieux se connaître… la plupart des tensions qui apparaissent dans les échanges par email s’évanouissent lors d’une DebConf.

Si vous êtes contributeur à Debian, je vous invite vraiment à nous rejoindre, c’est une expérience très enrichissante. Les inscriptions c’est par ici (avant le 19 mai si vous avez besoin d’une aide financière pour vous permettre le voyage). Évidemment l’anglais est de rigueur… mais nous avons tous un accent médiocre, donc pas de soucis, on ne se moquera pas de vous. :-)