Nouvelle donne aux élections européennes

Logo nouvelle donneComme beaucoup, j’ai été déçu par les gouvernements successifs de droite et de gauche, et je ne me reconnais pas dans les partis des extrêmes. C’est pourquoi j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt la création de Nouvelle Donne, un nouveau parti politique issu d’un mouvement associatif (le collectif Roosevelt), dont le mode de fonctionnement et les idées tranchent avec les partis traditionnels.

Je vous invite à lire la charte éthique qui va bien au-delà de ce qui existe par ailleurs et qui exposent les valeurs de base de manière très claire (en tant que Debianeux, avoir un texte fondateur qui fixe le cadre, ca me parle !).

En ce qui concerne les élections européennes de dimanche, vous pouvez consulter le programme officiel, il y a beaucoup de projets, très peu sont en commun avec un quelconque autre parti car Nouvelle Donne se démarque clairement de la logique de la course à la croissance suivie par les grands partis. En ce qui concerne le numérique, il n’y a pas grand chose mais le peu qui y est est tout à fait conforme avec mes attentes:

20) Protéger les citoyens des risques numériques et défendre les libertés fondamentales sur Internet.

La révolution numérique expose les citoyens à des opportunités et des risques nouveaux. Il faut protéger la vie privée et les données personnelles de la surveillance et des exploitations commerciales abusives. Cela passe par le droit à l’anonymat et au chiffrement, la promotion des logiciels libres, et la défense des réseaux neutres et accessibles. Nous nous opposerons à la surveillance de masse, et à la commercialisation de technologies de surveillance globales. Nous renforcerons les droits des citoyens, et nous nous opposerons aux sanctions administratives ou privées sans contrôle d’un juge.

Ceux qui me connaissent savent que je suis déçu que le programme ne mentionne pas le principe du revenu de base bien qu’il ait été évoqué au cours de la préparation de la campagne. Toutefois l’idée fait son chemin puisqu’il y a un embryon de revenu de base (qui n’ose pas dire son nom car le montant est trop faible) avec la proposition 12 de créer une nouvelle monnaie (l’euro-franc):

Chaque citoyen résident, âgé de plus de 18 ans, recevra chaque mois 150 euro-francs, sur un livret ouvert à cet effet.

Fonctionnant comme un impôt inversé, ce sera un surplus direct de pouvoir d’achat, pour plus d’égalité et de sécurité économique.

Bref, ce dimanche je vais voter Nouvelle Donne et j’espère qu’on sera nombreux à faire de même afin que le paysage politique évolue d’une manière plus saine que par la montée des extrêmes que l’on a connu ces dernières années. Nouvelles idées, nouvelle politique, nouvelle donne !

Adhésion April

Ca fait plusieurs fois que je vois passer des messages concernant la campagne d’adhésion à l’April et j’hésitais à chaque fois… je considérais jusqu’à présent que mes contributions à Debian constituent ma manière d’aider la cause du logiciel libre et je laissais le soin à d’autres de mettre la main au portefeuille pour soutenir le lobbying politique effectué par l’April. Je viens de changer d’avis en constatant une fois de plus que l’exécutif (ce coup-ci le conseil européen) faisait ce qu’il voulait au mépris du parlement… et que tôt ou tard cela affectera le logiciel libre si on n’y fait pas attention.

Il est temps que notre opinion soit entendue (et pas seulement relayée) et pour cela l’April a besoin d’afficher qu’elle représente un nombre conséquent de personnes. Je vous invite donc à adhérer comme je viens de le faire en cliquant sur la bannière ci-dessous (objectif: 5000 adhérents !).

Promouvoir et soutenir le logiciel libre

Des dangers d'une législation sur la gestion des droits numériques

Je vous conseille la lecture de cet article du blog de Samuel Tardieu si vous ne savez pas encore à quel point les propositions de lois soutenues par les multinationales de l’industrie musicale sont stupides et liberticides.

N’hésitez pas à prendre contact avec votre député pour l’inciter à s’opposer à l’amendement concerné (et donc à être présent à l’assemblée nationale le 22 décembre !).

Big brother nous observe

Quand on regarde une série télé montrant les techniques de la police scientifique pour mener leurs enquêtes il arrive qu’on voit que chaque imprimante est unique et qu’avec les moyens qu’il faut on peut prouver qu’un document a été imprimé sur telle ou telle imprimante.

C’était de la fiction… la réalité est beaucoup plus simple ! Les services secrets (américains) ont passé des accords avec les fabricants d’imprimantes pour que nos imprimantes intègrent un code d’identification dans chaque document imprimé (on parle de watermarking). Ce code inclue la date d’impression ainsi que le numéro de série de l’imprimante !

Vérfiez dans la liste si votre imprimante possède cette fonctionnalité… elle est présente sur de nombreux modèles « haut de gamme » puisque ce sont ces modèles qui sont vraisemblablement employés pour faire de la contrefaçon d’oeuvre…

(je publie dans la catégorie Debian même s’il n’y a pas de rapport direct, il me semble important de partager cette information assez largement)