Mes activités Debian en mars 2012

Voici le récapitulatif mensuel de toutes mes activités gravitant autour de Debian. Si vous faites partie des personnes ayant fait un don pour soutenir mon travail (227,83 €, merci à tous !), c’est l’occasion de constater ce que je fais de votre argent. Sinon, c’est toujours quelques nouvelles intéressantes sur l’avancement de mes différents projets.

dpkg

dpkg accompagné du support multiarch est maintenant disponible dans Sid, grâce à Guillem. La route fut sinueuse, et de nombreux retards survinrent même après l’annonce faite par Guillem sur debian-devel-announce. L’upload est intervenu, enfin, le 19 mars.

Je n’ai pas vraiment apprécié son annonce dans la mesure où elle n’était absolument pas coordonnée et, ayant été impliqué depuis le début, nous aurions pu la rendre beaucoup moins effrayante pour le public. J’ai finalement mis à disposition un script permettant à quiconque de vérifier s’il est affecté par l’un des problèmes potentiels soulevés par Guillem. Bien que réels, ces problèmes ont une faible probabilité d’apparition dans le cas d’un usage normal de multiarch.

Bernhard R. Link a soumis un patch ajoutant une nouvelle commande –status à dpkg-buildflags. Cette commande afficherait toutes les informations nécessaires pour comprendre quels drapeaux sont activés et pourquoi ils le sont. Elle serait naturellement appelée pendant le processus de compilation par debian/rules afin de garder une trace de la configuration des drapeaux de compilation. Le but étant d’aider le déboguage, ainsi que de rendre possible l’extraction automatique de cette information depuis les logs. J’ai passé en revue le patch et, après plusieurs itérations, ce dernier est pratiquement prêt à être intégré. Il reste néanmoins un point sur lequel Bernhard et moi sommes en désaccord, à la suite de quoi j’ai sollicité l’avis de Guillem afin de prendre une décision. Malheureusement ni lui ni personne d’autre ne s’est manifesté.

J’ai également uploadé, à la demande de Alexander Wirt, un nouveau rétroportage (backport) de dpkg dans lequel j’ai supprimé la variable DEB_HOST_MULTIARCH dans dpkg-architecture, ce afin d’être certain que le multiarch ne soit jamais activé dans d’autres backports.

Une dernière chose que je n’ai pas mentionnée publiquement jusqu’à présent : j’ai contacté Lennart Pottering pour lui suggérer une amélioration du fichier /etc/os-release qu’il essaye actuellement d’harmoniser entre les différentes distributions. Il m’est apparu que ce fichier pourrait également remplacer notre fichier /etc/dpkg/origins/default (et pas seulement /etc/debian_version), à la condition qu’il puisse aussi contenir des informations d’ascendance. Après quelques échanges, Lennart documenta de nouveaux champs officiels pour ce fichier (ID_LIKE, HOME_URL, SUPPORT_URL, BUG_REPORT_URL). La prochaine étape pour moi consiste maintenant à améliorer dpkg-vendor afin qu’il supporte ce fichier (en tant que solution de secours ou en tant que comportement par défaut, je ne sais pas encore).

Empaquetage

J’ai empaqueté quilt 0.60 (nous sommes maintenant tombés à 9 patchs spécifiques Debian, alors que nous en étions à un ébouriffant 26 pour la version 0.48 !) ainsi que zim 0.55.

En prévision de la prochaine publication upstream de Publican, j’ai demandé à l’équipe Perl d’empaqueter quelques modules Perl dont a maintenant besoin Publican. Moins de deux semaines plus tard, ils étaient tous dans unstable ! Félicitations et merci beaucoup à l’équipe Perl (et en particulier à Salvatore Bonaccorso, dont j’ai fait la connaissance alors que nous partagions le même vol lors de la dernière DebConf).

Sur un tout autre registre, être le mainteneur de nautilus-dropbox est devenu de moins en moins drôle ces derniers mois, en particulier parce que les auteurs amont ont essayé de passer outre certaines des décisions (correctes, à mon sens) d’empaquetage que j’avais prises et se sont mis en relation avec les community managers d’Ubuntu pour avoir gain de cause. Enfin, je continue à recevoir des doublons d’un bogue qui ne concerne pas mon paquet, mais le paquet officiel, pour lequel Dropbox n’a pas répondu à ma requête.

Version anglaise du Cahier de l’Admin Debian

La traduction est maintenant finie et c’est l’intégralité du livre qui est actuellement en relecture. Cela prend un peu plus de temps qu’escompté, d’une part car nous essayons d’harmoniser le style et d’autre part car il n’est pas facile de coordonner le travail de plusieurs relecteurs volontaires.

La couverture du livre est pour sa part quasi-finalisée (cliquez sur l’image pour la voir en plus haute définition) :

Nous avons également fait des progrès en ce qui concerne le design intérieur de la version papier. Je n’ai malheureusement rien à vous montrer pour l’instant, mais ça sera vraiment chouette… et fait uniquement à partir d’une feuille de style LaTeX adaptée pour dblatex.

La campagne de libération a ralenti ce mois-ci, avec seulement 41 nouveaux donateurs. Elle a néanmoins fait un joli bond en avant grâce à une généreuse donation de 1000€ de la part de Offensive security, l’entreprise derrière Backtrack Linux. Ils vont prochainement communiquer sur ce don, espérons que ça donnera un coup de boost à l’opération. Ce serait une belle réussite que de réussir à réunir les 3000€ restants dans les quelques semaines qui précèdent la publication officielle du livre !

Le livre a monopolisé mon temps de travail ce mois-ci et explique ma relative inactivité sur d’autres fronts. J’ai travaillé plus qu’à l’accoutumée, et ma femme n’arrête pas de me répéter que j’ai l’air fatigué et que je devrais aller au lit plus tôt… mais j’aperçois maintenant le bout du tunnel : si tout va bien, la publication du livre devrait intervenir dans les prochaines semaines et je pourrais alors revenir à un style de vie plus sain.

Merci

Au mois prochain pour un nouveau résumé de mes activités !

Ceci est une traduction de mon article My Debian Activities in March 2012 contribuée par Weierstrass01.

Mes activités Debian en février 2012

Voici le récapitulatif mensuel de toutes mes activités gravitant autour de Debian. Si vous faites partie des personnes ayant fait un don pour soutenir mon travail (384,14 €, merci à tous !), c’est l’occasion de constater ce que je fais de votre argent. Sinon, c’est toujours quelques nouvelles intéressantes sur l’avancement de mes différents projets.

dpkg et multiarch

Le mois a débuté par une décision du Comité Technique m’autorisant à procéder à l’upload d’un dpkg multi-architectures, et ce même si Guillem n’avait pas encore fini sa revue de code (ainsi que les changements associés). Compte tenu de cette décision, Guillem effectua lui-même l’envoi dans experimental.

Envoi à la suite duquel j’ai annoncé la disponibilité d’une version test, et invité les bonnes volontés à l’essayer. Tout cela a conduit à de nouvelles discussions sur la liste debian-devel.

Au cours de ces discussions, nous avons appris que Guillem avait changé son fusil d’épaule concernant la possibilité de partager deux fichiers (identiques) entre plusieurs paquets Multi-Arch: same, et qu’il avait abandonné cette fonctionnalité. Si cette dernière avait été retirée des spécifications multi-arch, cela aurait signifié encore une nouvelle mise à jour de toutes les bibliothèques déjà mises à jour pour multi-arch. À ce stade, la discussion s’est arrêtée, avec une dernière note de Guillem expliquant qu’il existait des tensions, à chaque fois que nous discutions de changements invasifs, entre choisir la facilité et ce qu’il convient de faire.

Après quelques semaines (ainsi qu’un précieux résumé de Russ Allbery), Guillem annonça que, bien que toujours pas convaincu, il réactivait ladite fonctionnalité. De plus, il ajouta avoir bientôt fini le travail, et qu’il pousserait les derniers morceaux de la branche multiarch vers la branche master du dépôt Git cette semaine (l’upload de la 1.16.2 étant planifié la semaine prochaine).

Voilà qui clôt le résumé. J’ai bien évidemment participé aux discussions, mais je n’ai pas fait grand chose de plus… Je dispose d’un « mandat » me permettant d’effectuer l’upload de la version multi-arch de dpkg vers sid, mais je n’ai pas souhaité m’en servir vu que ces discussions n’avaient pas abouties sur une conclusion claire. De plus, Guillem a été très clair sur le fait qu’il considérait l’implémentation de multiarch comme « boguée », « bancale » et « inachevée », et qu’il avait retravaillé le code afin de corriger quelques erreurs… Étant donné qu’il n’a jamais partagé l’avancement de ses travaux, je n’avais aucun moyen de l’aider, même simplement en examinant ce qu’il faisait.

Nous avons également recueilli quelques rapports de bogue en lien avec multi-arch, mais je n’ai pas pu m’en occuper dans la mesure où Guillem avait clairement la main sur la base de code, dans laquelle il a effectué de nombreux changements dans son coin… Ce n’est pas exactement comme cela que j’espérais participer à un projet de logiciel libre, mais la vie est pleine de surprises !

Je serai soulagé une fois cette histoire terminée. Pendant ce temps, j’ai ajouté une nouvelle entrée sur ma TODO list depuis ma proposition de gestion des changelogs bin-nmu, qui pourrait également corriger le bogue n°440094.

Travaux divers concernant dpkg

Après en avoir discuté avec Guillem, nous sommes tombés d’accord sur le fait que les informations de copyright devaient uniquement apparaître dans les sources, et non dans les pages de manuel, ou dans la sortie de --version. Les deux derniers cas sont soumis à traduction et demandent un effort inutile aux traducteurs lors des mises à jour. Guillem disposait déjà de codes pour gérer les chaînes --version, et de mon côté je me suis occupé des modifications concernant les pages de manuel.

J’ai intégré quelques mises à jour mineures concernant la documentation, et corrigé un bogue relatif à une page de man manquante. J’ai découvert un peu plus tard que certaines modifications récentes avaient entraîné la perte de toutes les pages de manuel traduites. Pour remédier à cela, j’ai suggéré une amélioration de dh_installman (et même préparé un patch). Guillem choisit finalement une autre manière d’installer les pages de manuel traduites.

Aiguillonné par une discussion sur la liste debian-devel, j’ai ajouté une nouvelle entrée à ma TODO list : implémenter dpkg-maintscript-helper rm_conffile_if_owner, afin de gérer le cas où un conffile est déplacé dans un autre paquet qui peut être installé (ou pas) .

Travaux divers d’empaquetage

J’ai empaqueté quilt 0.51 au début du mois. Le nombre de patchs spécifiques à Debian diminue doucement. Cinq patchs ont été supprimés dans la version 0.51, et un nouveau a été ajouté. J’ai soumis upstream, plus tard dans le mois, quatre patchs supplémentaires, qui ont été acceptés pour la version 0.60.

Cette nouvelle version (qui vient juste d’être publiée, je vais rapidement l’empaqueter) constitue un jalon important dans la mesure où elle est la première dépourvue de tout code en C (c’était le cas pour la version Debian depuis longtemps, mais au prix d’un patch intrusif). Le développeur upstream Jean Delvare a travaillé là-dessus en se basant sur notre patch, puis est allé encore plus loin pour le rendre plus efficace.

Mis à part quilt, j’ai également uploadé dh-linktree 0.2 (mise à jour mineure de la documentation), sql-ledger 2.8.36 (nouvelle version upstream), logidee-tools 1.2.12 (corrections mineures) et publican 2.8-2 (correction du bogue critique pour la publication n°660795).

Consultants Debian

Le Chef de Projet Debian travaille à fédérer les entreprises Debian. En tant que propriétaire de Freexian SARL, je ne pouvais qu’être extrêmement intéressé puisque Freexian « contribue, offre un support et trouve un intérêt stratégique à Debian ». Il n’y a qu’un seul problème : il faut deux employés au minimum, et je n’en ai aucun (je suis tout seul ) ! J’ai essayé d’argumenter en avançant que j’avais déjà travaillé, en de multiples occasions, avec d’autres développeurs Debian (en tant que sous-traitants/partenaires) lorsque les projets étaient trop conséquents pour moi tout seul (ou que je n’avais pas assez de temps). Mais cet argument a été rejeté.

À la place, et dans la mesure où notre intrépide leader n’est jamais effrayé à l’idée de proposer des compromis, il m’a suggéré (ainsi qu’à MJ Ray, qui avait avancé des idées similaires aux miennes) d’animer la liste de diffusion Debian Consultants qui, selon lui, serait plus appropriée aux entreprises d’indépendants telles que la mienne. J’ai accepté d’aider à « animer » cette liste et, de son côté, il s’est engagé à promouvoir à la fois les listes « Debian Companies » et « Debian Consultants ».

Quoi qu’il en soit, la liste « Debian Consultants » a connu un peu de trafic dernièrement et vous êtes encouragés à vous y abonner si vous êtes un indépendant proposant des services gravitant autour de Debian. Le point le plus prometteur reste la proposition de James Bromberger d’implémenter une vraie base de données des consultants, en lieu et place de l’actuelle page statique.

Nouvelles de la traduction du Cahier de l’Admin

Nous avons bien avancé ce mois-ci, et il ne reste plus qu’un seul chapitre à traduire. En conséquence, j’ai décidé de commencer la relecture, et j’ai lancé un appel aux volontaires en soumettant un chapitre différent à cinq relecteurs.

La campagne de libération a effectué un joli bond en avant, et ce grâce à sa couverture sur barrapunto.com. Nous avons ainsi atteint 80% du montant total, alors que nous n’en étions qu’à 72% au début du mois (grâce à 113 nouveaux donateurs !). Il reste moins de 5000€ à réunir pour permettre la publication du livre sous une licence libre.

Vu la progression sur ces derniers mois, il est cependant assez improbable que la somme soit réunie à temps pour la publication du livre en avril. Ce qui serait pourtant bien… aussi soyez sympas et passez le mot autour de vous !

En parlant de la publication du livre : je suis en train de la préparer petit à petit. Traduire les fichiers docbooks ne suffit pas, je dois être capable de générer des versions HTML, ePub et PDF du livre. J’utilise Publican pour la plupart des formats, mais pour ce qui est des PDF, Publican s’éloigne de fop et son remplaçant (basé sur webkit) est loin d’être satisfaisant en ce qui concerne la génération d’une version prête à imprimer. J’envisage donc d’utiliser dblatex, et de faire supporter dblatex comme backend par Publican.

J’ai embauché Benoît Guillon, l’auteur de dblatex, afin qu’il corrige certains bogues ennuyeux et qu’il améliore le logiciel afin de couvrir mes besoins pour le livre (le résultat est déjà, pour partie, dans le dépôt CVS de dblatex). Je travaille également avec un maquettiste professionnel afin d’obtenir une mise en page irréprochable.

Je me suis également lancé à la recherche d’un développeur Python Django pour la réalisation du site par lequel le livre sera commercialisé (et diffusé). L’objectif de ce site sera plus large que la simple mise en avant du livre (« aider à financer les développeurs de logiciel libre »), mais dans le monde du logiciel libre, il est toujours bon de commencer par s’occuper de son propre cas. :-)

Il reste à espérer que tout sera prêt en avril. Je travaille dur pour respecter cette échéance ! Vous devez avoir remarqué que mon blog était relativement calme le mois dernier….

Merci

Au mois prochain pour un nouveau résumé de mes activités !

Ceci est une traduction de mon article My Debian Activities in February 2012 contribuée par Weierstrass01.

Mes activités Debian en janvier 2012

Voici le récapitulatif mensuel de toutes mes activités gravitant autour de Debian. Si vous faites partie des personnes ayant fait un don pour soutenir mon travail (213,68 €, merci à tous !), c’est l’occasion de constater ce que je fais de votre argent. Sinon, c’est toujours quelques nouvelles intéressantes sur l’avancement de mes différents projets.

dpkg

La plus « importante » modification réalisée a consisté en un petit patch mettant un terme à des années de discussions récurrentes à propos des cibles build-arch et build-indep de debian/rules (cf. bogue n°229357).

Le Comité Technique s’était auparavant saisi du dossier (cf. bogue n°629385) mais avait échoué à prendre une quelconque décision. Cela nous a néanmoins permis d’obtenir des chiffres concrets sur les dommages collatéraux infligés aux archives pour chacune des méthodes envisagées. Guillem et moi-même sommes finalement parvenus à un accord sur la voie à emprunter.

Le reste de ce que j’ai accompli en tant que mainteneur du paquet dpkg n’a pas grand chose à voir avec de la programmation : j’ai passé en revue le travail qu’a effectué Gianluca Ciccarelli sur dpkg-maintscript-helper. Celui-ci essaye de mettre au point des outils facilitant la migration entre dossiers et liens symboliques. J’ai également revu le patch long de 2000 lignes de Patrick Schoenfeld : la finalité étant de mettre à disposition une API Perl permettant de parcourir les logs de dpkg, et d’en extraire des informations utiles.

J’ai mis à jour la page de manuel de dpkg-architecture en documentant l’extrait de code Makefile /usr/share/dpkg/architecture.mk, et en retirant les informations qui ne sont plus pertinentes aujourd’hui.

J’ai passé en revue un énorme patch mis au point par Russ Allbery, et destiné à mettre à jour le guide de référence Debian, ainsi que documenter l’usage des fichiers symboles pour les bibliothèques. En tant que mainteneur de dpkg-gensymbols, je ne pouvais qu’être heureux de le voir proprement documenter au niveau de la référence développeur.

J’ai abordé sur la liste de diffusion dpkg un détail qui m’a ennuyé pendant un bon moment : certaines mentions de copyright étaient embarquées dans des chaînes traduisibles et, par conséquent, les mettre à jour demandait des efforts inutiles aux traducteurs. Nous avons finalement décidé de supprimer ces mentions, et de les garder uniquement dans les sources.

J’ai mis à jour ma branche multiarch sur celle de Guillem plusieurs fois, et toutes les corrections qu’elle contenait ont été intégrées (souvent sous une forme modifiée).

Malheureusement, et même si le code fonctionne plutôt bien, Guillem ne veut rien pousser dans Debian tant qu’il n’a pas fini de tout passer en revue… et le délai que cela entraîne affecte un certain nombre de personnes. Cyril Brulebois a essayé de publier un instantané de l’état actuel de la branche multiarch dans experimental, mais Guillem est revenu rapidement sur cet upload.

Je suis quelque peu perdu face à cette situation. Il continue de travailler dans son coin malgré mes offres répétées de l’aider, il ne partage pas beaucoup de détails, excepté certains commentaires dans les logs d’envoi ou lorsque cela touche l’interface publique. Je me suis une nouvelle fois plaint de cette triste situation.

Debian Package Maintenance Hub

Il s’agit du nom de code que j’utilise pour la nouvelle infrastructure que je souhaiterais développer, afin de remplacer le Système de Suivi des Paquets actuel (PTS – Packages Tracking System) ainsi que le tableau de bord des mainteneurs et d’autres services. J’ai commencé une ébauche de proposition d’amélioration (DEP – Debian Enhancement Proposal), cf. DEP-2, et demandé l’avis des personnes impliquées dans l’équipe Assurance Qualité.

Il semble que personne n’ait pour l’instant d’objections majeures quant à l’idée directrice de ce projet, et les commentaires exprimés sont plutôt enthousiastes. Je vais continuer à peaufiner cette proposition d’amélioration au sein de l’équipe Assurance Qualité jusqu’à ce qu’elle soit mûre pour une audience plus large, comme debian-devel@lists.debian.org.

Système de Suivi des Paquets

Même si j’ai commencé à concevoir son remplaçant, le Système de Suivi des Paquets actuel continuera à être utilisé pour quelques temps encore. En conséquence, j’ai implémenté deux nouvelles fonctionnalités qui me semblaient importantes : notifier le mainteneur (via la section « TODO ») lorsqu’au moins un bogue relatif à un objectif de publication est ouvert, et afficher une notification lorsque le paquet correspondant est concerné par une transition prévue ou en cours.

Tâches diverses d’empaquetage

J’ai créé et uploadé le paquet dh-linktree, un addon debhelper permettant de créer des arborescences de liens symboliques (utiles pour remplacer les copies embarquées de bibliothèques PHP/JavaScript par des liens symboliques vers leurs équivalents empaquetés).

J’ai également empaqueté quilt en version 0.50, et aidé les auteurs upstream à intégrer un patch Debian transmis par Martin Quinson (co-mainteneur de quilt). Autres empaquetages réalisés : celui de la mise à jour de sécurité de WordPress (3.3.1), et ceux des nouvelles versions amont de feed2omb et de gnome-shell-timer.

Enfin, j’ai préparé une nouvelle version Debian de python-django, corrigeant le bogue RC n°655666, et ce grâce à un patch récupéré depuis le dépôt SVN amont.

Traduction du Cahier de l’Admin : point d’étape

Nous continuons à progresser de manière satisfaisante dans la traduction du Cahier de l’Admin Debian : 12 chapitres sont maintenant traduits.

La campagne de libération poursuit (doucement) son bonhomme de chemin : 72% de la somme totale a été atteinte (grâce à 63 nouveaux donateurs !), contre 67% début janvier.

Merci

Au mois prochain pour un nouveau résumé de mes activités !

Ceci est une traduction de mon article My Debian Activities in January 2012 contribuée par Weierstrass01.

Mes activités Debian en juin 2011

Voici le récapitulatif mensuel de toutes mes activités gravitant autour de Debian. Si vous faites partie des personnes ayant fait un don pour soutenir mon travail (195 €, merci à tous !), c’est l’occasion de constater ce que je fais de votre argent. Sinon, c’est toujours quelques nouvelles intéressantes sur l’avancement de mes différents projets.

Dropbox pour Debian

Dropbox n’est pas un logiciel libre, mais n’en est pas moins très populaire. Ils ne mettent à disposition qu’un paquet pour Ubuntu, qui ne fonctionne pas sous Debian. J’ai donc créé un paquet officiel.

En contact avec des développeurs Dropbox, ils m’ont été d’une aide précieuse. Ils vont très prochainement lancer un mécanisme de signatures (avec GPG), de telle sorte que nous pourrons bientôt améliorer le paquet en vérifiant l’origine des binaires téléchargés.

SAT Britney

J’ai continué — au début du mois — mon travail sur la ré-implémentation de britney (l’application créant testing à partir d’unstable). J’ai cependant rapidement mis en sommeil mon travail, dans la mesure où les release managers ont demandé l’avis de Stefano Zacchiroli et Ralf Treinen (qui ont une connaissance approfondie du sujet, de par leur travail de recherche sur Mancoosi). Je n’ai pas souhaité aller plus loin, au cas où ils identifient une faiblesse majeure. Leur retour n’est arrivé qu’en fin de ce mois, et, bien que quelque peu négatif, je continue à penser que le travail mérite d’être poursuivi plus en avant.

Conversion de ftplib à multiarch

Tandis que dpkg ne supporte toujours pas multiarch (aucune nouvelle de Guillem à ce sujet, et aucun signe de progression visible :-(), unstable a récupéré les derniers éléments nous permettant de convertir les bibliothèques au multi-architecture (cf. l’annonce correspondante). A l’instant où la version requise de libc6 a atterri dans unstable, j’ai cherché à convertir le seul paquet de bibliothèque que je maintiens. Je n’ai eu aucune difficulté majeure, seulement deux problèmes dans Lintian (référencés sous le n°630164 et rapidement corrigés par Niels Thykier).

Support build-arch / build-indep

L’idée d’utiliser des cibles build-arch/build-indep dans le fichier debian/rules a ressurgi pour la 42ème fois en 10 ans. J’avais déjà décidé, voilà quelques temps de cela, d’accepter un patch implémentant un champ Builld-Features: build-arch, afin de permettre à dpkg-buildpackage d’utiliser ces cibles. Bill Allombert a terminé ce patch, je l’ai donc intégré.

Le comité technique a également décidé qu’il prendrait une décision définitive sur ce sujet (cf. n°629385). Roger Leigh a apporté une contribution utile en recompilant l’archive complète avec toutes les solutions proposées. Étant donné qu’une majorité souhaite rendre la cible obligatoire dans le futur, j’ai contribué un patch dpkg pour ma solution préférée. L’auto-détection de la cible serait utilisée temporairement jusqu’à ce que tous les paquets soient modifiés afin d’embarquer de telles cibles.

Le comité technique n’a encore pris aucune décision, bien que la discussion soit au point mort depuis le 12 juin. Rien d’anormal ici, je suis sûr que le point sera soldé durant la DebConf. ;-)

Activités diverses sur dpkg

  • Modification de dpkg-source --after-build permettant de retirer automatiquement les patchs, s’ils ont été appliqués via dpkg-source --before-build
  • Pas mal de corrections de bogues (n° 628726, 629582, 630996, 631435, 631439, 631547, 632168), ce qui permet à peine d’équilibrer avec le nombre de nouveaux bogues rapportés !
  • Ajout de 2 modules Perl supplémentaires à l’API supporté, au profit de Lintian.
  • Une soirée passée à investiguer les causes possibles d’une vieille et ennuyeuse assertion failure liée aux triggers.
  • Mise à jour de ma branche avec les directives triggers améliorées, pour prendre en compte les remarques de Guillem, puis intégration de cette branche.
  • En traitant le point précédent, j’ai découvert une faiblesse conceptuelle dans l’usage de « prerm failed-upgrade », et intégré une correction.
  • Discussion de l’intégration de dpkg-buildflags dans debhelper dans le bogue 544844, ce qui a conduit à la décision d’implémenter de nouvelles améliorations pour dpkg-buildflags.

Mise à jour de l’applet Hamster

Hamster-applet est une application GNOME n’ayant pas de version 3.0, mais une en développement (2.91.x). J’ai regardé s’il n’était pas possible de l’empaqueter pour experimental, et ainsi avoir l’applet fonctionnelle dans le mode dégradé de GNOME 3. Apparemment pas. Le code n’a pas encore été mis à jour pour être compatible avec le nouveau panneau.

J’ai envoyé dans unstable la dernière version stable (2.32.1) à la place, qui a quelques améliorations intéressantes dans sa version standalone (et le nom de l’exécutable est différent). En attendant une meilleure intégration avec GNOME 3, j’ai créé un raccourci pour le démarrer rapidement (avec gconf-editor, entrer la valeur « <Mod4>t » pour le champ /apps/metacity/global_keybindings/run_command_1, et « hamster-time-tracker » pour /apps/metacity/keybinding_commands/command_1. Le panneau de contrôle de GNOME 3 ne semble en effet pas gérer les raccourcis claviers actuellement).

Traduction de mon site professionnel en anglais

Bien que particulièrement reconnaissant envers les personnes supportant activement mon travail, je suis encore loin d’avoir atteint mon objectif d’être financé pour un tiers de mon temps de travail par des donations et la vente de produits via ce site.

J’ai donc décidé de donner un peu plus de visibilité à mon site professionnel, et en particulier à son offre de services liée à Debian. Elle n’était disponible qu’en français, je l’ai traduite et étoffée quelque peu. Ma « page de soutien » sur ce blog pointe maintenant également vers le site web de mon entreprise.

Si votre entreprise a besoin d’aide pour créer des paquets Debian, ou requiert un support technique par mail, ne cherchez plus ! :-)

Je propose d’ailleurs des réductions pour les particuliers ou organisations à but non lucratifs désirant bénéficier de mon expertise pour créer des paquets Debian.

The Debian Administrator’s Handbook

Il s’agit là du titre de la traduction à venir de mon livre. Ce projet dispose maintenant d’un site dédié : debian-handbook.info.

Vous pouvez vous inscrire à son flux RSS pour obtenir les dernières nouvelles le concernant. La table des matières complète est en ligne, accompagnée d’une FAQ.

Je recherche activement des partenaires pour promouvoir la campagne de financement à venir. Si vous êtes en mesure de toucher un nombre conséquent de lecteurs intéressés par une bonne référence sur Debian, contactez-moi afin de rejoindre le programme affilié.

Merci

Au mois prochain pour un nouveau résumé de mes activités !

Ceci est une traduction de mon article My Debian activities in June 2011 contribuée par Weierstrass01. Ne manquez pas une occasion de parfaire vos connaissances de Debian ou Ubuntu, abonnez-vous à ma newsletter en cliquant ici.