Nos plans pour la traduction anglaise du cahier de l’admin Debian

Ca concerne plutôt le public anglophone mais je viens de bloguer sur le projet de traduction anglaise du cahier de l’admin Debian que Roland et moi entreprenons.

La grande nouvelle c’est que cette traduction pourrait être libre! Cela sera l’occasion d’expérimenter encore un autre modèle de financement pour le libre : la vente en pré-production (il y a peut-être un meilleur terme). Le principe est de demander des donations pour vous permettre de mener à bien votre projet mais de promettre des récompenses en fonction du montant donné. En outres les donations ne sont effectives que si le total promis dépasse le montant minimum que vous avez défini. Parmi les services qui permettent cela, on peut citer kickstarter.com (pour les américains seulement), ulule.com, yooook.net et kisskissbankbank.com. Les 3 derniers sont d’origine française!

Dans le cas de la traduction du cahier de l’admin, le livre traduit constitue la récompense. Pour une petite donation, on a la version électronique, pour une plus grosse donation on a la version papier. On peut varier les récompenses pour couvrir un spectre plus large et convaincre plus de personnes (le livre avec un DVD, un T-Shirt, etc.).

Découvrez en plus dans l’article anglais. Il y a également un petit questionnaire pour nous permettre de faire le bon choix en ce qui concerne le service de financement à utiliser. N’hésitez pas à le remplir si vous pensez soutenir ce projet! Et bien entendu retransmettez l’information à vos amis qui peuvent être intéressés.

Le micropaiement social au service du logiciel libre, découvrez Flattr

Le micropaiement social

Flattr LogoUn système de micropaiement social permet d’effectuer de petites donations (quelques cents) pour remercier quelqu’un pour un bon article de blog, un morceau de musique… ou un logiciel libre que vous appréciez. C’est précisément ce que Flattr propose.

Comment fonctionne Flattr

Avec Flattr, faire une donation est aussi simple qu’un clic sur un bouton Flattr que les fournisseurs de contenu (comprenez « développeurs de logiciels libres » pour le cas qui nous concerne) intègrent sur leur site web. Un bouton Flattr est similaire au bouton “Digg” ou aux autres boutons sociaux (vous pouvez en voir un à la fin de cet article).

Le montant de la donation pour chaque « flatterie » varie de mois en mois puisque l’utilisateur fixe un montant mensuel (minimum 2€) qui est ensuite réparti entre toutes les « choses » que vous avez « flattées » dans le mois écoulé. Vous pouvez flatter autant que vous voulez, cela ne vous en coûtera pas plus.

Soutenir le logiciel libre avec Flattr

Il manque au logiciel libre un bon modèle de financement pour la création des logiciels, pourtant quelqu’un doit payer le temps passé à écrire le code. De nombreux projets ont sollicité des donations mais les montants collectés couvraient tout juste les dépenses pour l’hébergement du site web.

Flattr rend la donation tellement simple que cette situation est peut-être sur le point de changer. Les utilisateurs de Flattr doivent dépenser leur montant mensuel sinon il est donné à des œuvres de charité. Ainsi, si Flattr connaît le succès, ses utilisateurs prendront l’habitude de faire régulièrement des micro-donations aux projets qu’ils apprécient et utilisent.

Démarrer le processus

Flattr FLOSS LogoFlattr est un nouveau service, les projets l’utilisant pour accepter les donations ne sont pas encore très nombreux et il n’y a pas énormément d’utilisateurs non plus. Mais cela se développe très vite des deux côtés.

Pour aider les utilisateurs qui veulent soutenir le logiciel libre avec Flattr, j’ai initié le projet Flattr Free and Open Source Software. Vous pouvez vous abonner (gratuitement) à une newsletter et vous recevrez chaque mois un mail de rappel avec des recommandations de logiciels libres à « flatter ». Si vous avez plus de temps, vous pouvez également parcourir des annuaires publics listant de nombreux projets de logiciel libre utilisant Flattr et choisir par vous-même ceux que vous voulez soutenir.

Pour en apprendre plus sur le projet Flattr FOSS, cliquez ici.

J’invite également les développeurs de logiciel libre à installer Flattr sur leurs sites web, blogs, … et à répertorier ces sites afin que les utilisateurs de Flattr puisse facilement les trouver. Pour plus de détails, consultez la page Earn a Living With Free Software.

Faites circuler l’information

Flattr peut changer la donne pour de nombreux projets de logiciel libre, notamment les petits et populaires qui ont des difficultés avec un développeur unique qui a démarré le projet comme un loisir et qui ne peut plus se permettre de passer encore plus de temps sur le projet.

Mais cela ne peut se réaliser que si de nombreux utilisateurs commencent à utiliser Flattr pour soutenir les logiciels libres dont ils bénéficient. C’est pourquoi je vous invite vivement à partager la nouvelle, à prévenir les amis, à rejoindre Flattr FOSS et à flatter des projets chaque mois.

Obtenez votre invitation Flattr!

Flattr est encore en bêta, mais ils aiment le logiciel libre et ont offert 30 invitations pour le lancement de Flattr FOSS. Vous pouvez obtenir la votre en vous abonnant à la newsletter Flattr FOSS. Répondez simplement au message de bienvenue que vous recevez après vous être inscrit et demandez votre invitation.