Mes activités Debian en décembre 2011

Voici le récapitulatif mensuel de toutes mes activités gravitant autour de Debian. Si vous faites partie des personnes ayant fait un don pour soutenir mon travail (364,18 €, merci à tous !), c’est l’occasion de constater ce que je fais de votre argent. Sinon, c’est toujours quelques nouvelles intéressantes sur l’avancement de mes différents projets.

dpkg et multiarch

J’avais quelques espoirs d’obtenir pour Noël, dans Sid, une version de dpkg supportant multi-arch. L’objectif était jugé réaliste par Guillem, mais celui-ci tomba malade… ce qui nous renvoie à ce mois de janvier, où rien n’a vraiment avancé.

La taille de sa branche pu/multiarch/master n’a pas vraiment diminué, et ce alors que certains de ses commits de décembre concernaient le support multi-architecture. Il nous en reste encore 36 à intégrer, et la majorité du travail qu’il a réalisé s’apparente à de la re-factorisation de bouts de code déjà intégrés. Il a également lancé plusieurs discussions concernant des changements d’interface. J’y ai participé, avec l’espoir de pouvoir de les amener à une conclusion rapide.

De mon côté, je maintiens toujours ma propre branche pu/multiarch/full, dérivée de celle de Guillem, mais augmentée de correctifs supplémentaires que j’ai réalisés, mais qui n’ont pas encore été intégrés. De plus, ma branche n’inclut pas une des modifications de Guillem : sa branche autorise en effet la mise à jour croisée de paquets entre architectures, tandis que dpkg ne gère pas encore correctement cette fonctionnalité.

J’ai commencé à travailler sur ce projet il y a un an déjà, et je ne peux qu’espérer que ce mois de janvier verra la conclusion de cette histoire sans fin. :-|

Travaux divers concernant dpkg

J’ai revu (et plus tard intégré) un patch de Kees Cook améliorant dpkg-buildflags de sorte que ce dernier puisse faire état des options de compilation renforcée activées. Cette fonctionnalité pourra ainsi permettre à des outils tels que lintian de détecter les options de compilation renforcée manquantes.

J’ai encadré/guidé Gianluca Ciccarelli qui essaye d’améliorer dpkg-maintscript-helper afin de gérer correctement le remplacement de répertoires par des liens symboliques, et vice-versa.

Je me suis occupé du bogue n°651993, de sorte que dpkg-mergechangelogs n’échoue plus lorsqu’il rencontre une version de changelog invalide. Je me suis également occupé du n°652414, de telle sorte que dpkg-source --commit accepte un nom de fichier relatif lorsqu’un fichier de patch lui est explicitement passé.

Guillem a également intégré un correctif que j’ai développé concernant le bogue LP n°369898.

Travaux d’empaquetage

Je me suis attelé à l’empaquetage de WordPress 3.3 dès que la version est sortie. L’upstream n’a pas mis à jour sa page de conformité à la licence GPL, ce en dépit du rapport de bogue que j’avais créé. Je me suis donc mis en chasse des sources requises, et les ai intégrées dans l’archive debian.tar.xz du paquet source Debian. C’est une solution assez brutale, mais qui présente le double avantage, d’une part, de permettre la clôture du bogue critique pour la publication n°646729 ; et d’autre part, de réintroduire les fichiers Flash écartés par le passé… ce qui est une bonne chose, dans la mesure où cet uploader à base de Flash est beaucoup plus joli que celui tirant parti du navigateur.

Quilt 0.50 est sortie après 2 ans de (lent) développement. Le paquet Debian comporte de nombreux patchs, et plusieurs de ces derniers ont du être mis à jour afin de tenir compte de cette publication. Certains d’entre eux furent heureusement intégrés upstream, mais cela ne me pris pas moins d’une matinée entière pour boucler cette mise à jour. J’ai également converti l’empaquetage de CDBS vers dh avec un mini-fichier debian/rules.

Zim 0.54 est sortie, et j’ai immédiatement mis à jour le paquet, car cette dernière version corrige un bogue qui m’ennuyait.

Revue de l’empaquetage de ledgersmb

En tant que mainteneur de sql-ledger (et utilisateur de ce logiciel pour ma comptabilité), j’espérais voir ledgersmb empaqueté, de sorte qu’il puisse tenir lieu de remplaçant pour ce premier. J’ai suivi tous les efforts déployés au fil du temps dans ce but, mais aucun n’a abouti à un véritable paquet Debian.

C’est vraiment dommage, et c’est la raison pour laquelle j’ai essayé d’y remédier en me proposant pour parrainer l’envoi du paquet. D’où une première revue de l’empaquetage. Cette revue a pris plusieurs heures, car il est nécessaire d’expliquer absolument tout ce qui n’est pas à la hauteur des standards attendus.

J’ai également créé un rapport de bogue/demande d’évolution pour le paquet lintian (cf. n°652963), suggérant que ce dernier devrait détecter les utilisations incorrectes de dpkg-statoverride (un exemple de « mauvaise » utilisation était présent dans le paquet de ledgersmb).

nautilus-dropbox

Je souhaitais fignoler les derniers détails du paquet dans les temps pour la sortie de la prochaine Ubuntu LTS, compte tenu du fait que le gel de l’import Debian est en janvier. J’ai ainsi intégré certaines des importantes corrections que je souhaitais apporter.

Le paquet Debian diverge de celui amont dans la mesure où les binaires non-libres ne sont pas installés dans $HOME, mais dans /var/lib/dropbox. Ma première correction a concerné un bogue qui avait pour effet une possession incorrecte des fichiers (normalement par root exclusivement). Décompresser le tarball en tant que root entraîne la réutilisation des informations de l’utilisateur et du groupe embarqués, informations ayant changé récemment du côté de Dropbox apparemment.

Nous avons ensuite identifié d’autres problèmes en lien avec la gestion des serveurs mandataires (proxy), cf. n°651065. J’ai également corrigé ce dernier, car il est relativement fréquent que le téléchargement initial déclenché durant la configuration du paquet échoue… et dans ce cas, il appartient à l’utilisateur de re-déclencher le téléchargement après avoir obtenu les autorisations appropriées via PackageKit. Sans mon correctif, l’usage de pkexec aurait entraîné la perte de la variable d’environnement http_proxy, et donc l’impossibilité pour l’utilisateur de télécharger à travers un serveur mandataire.

Enfin, j’ai également réorganisé les patchs spécifiques à Debian, ce afin de mieux séparer ce qui pourrait et devrait être intégré par les auteurs amonts, et ce dont ils ne veulent pas. Dropbox est malheureusement contre l’installation sous /var/lib/dropbox (et les changements qui en découlent), car ils tiennent à mettre à jour automatiquement leurs binaires non-libres.

Un point sur le livre

La traduction du Cahier de l’Admin Debian progresse : 6 chapitres sont déjà traduits (bien que non encore relus).

Sa campagne de libération, quant à elle, avance (lentement). Grâce à 90 nouveaux donateurs, la somme collectée est passée de 60 (début décembre) à 67% de la somme visée !

Merci

Au mois prochain pour un nouveau résumé de mes activités !

Ceci est une traduction de mon article My Debian Activities in December 2011 contribuée par Weierstrass01.