Les planètes Debian francophones

Il y a des nouveautés du côté de planet-fr.debian.net ! Nouvelle planète et changement de ligne éditoriale. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires (maintenant qu’il y a un système de notification… ;-)).

La planète des contributeurs Debian

http://planet-fr.debian.net reste avant tout la petite sœur francophone de planet.debian.org et à ce titre est réservée aux contributeurs Debian (réguliers). Je demandais jusqu’à présent de se restreindre à ne publier que des choses en rapport avec le logiciel libre, ce n’est plus le cas. Tous vos articles en Français sont les bienvenus!

J’ai pris cette décision parce que c’est cette même politique qui s’applique à planet.debian.org (voir ces discussions dans debian-project et la page du wiki). Avis donc aux participants à la planète, n’hésitez pas à m’envoyer des nouvelles URLs pour vos feeds.

La planète des utilisateurs Debian

Régulièrement j’ai des demandes d’utilisateurs Debian qui veulent être ajoutés à la planète Debian et je refuse poliment. Ces demandes traduisent cependant un besoin légitime et j’ai donc décidé de créer la « planète des utilisateurs Debian ». Cette planète a vocation à regrouper les utilisateurs Debian qui souhaitent échanger sur le logiciel libre. Elle n’accepte donc que des feeds qui traitent de logiciel libre et de Debian.

Chaque contributeur étant un utilisateur, j’ai intégré les feeds actuels de la planet-fr pour ne pas commencer de zéro (si vous ne le souhaitez pas, merci de me le signaler). J’attends les feeds des premiers utilisateurs !

Se faire ajouter à une planète

Pour se faire ajouter à une des deux planètes, il faut répondre aux critères énoncés ci-dessus et envoyer l’URL du feed à ajouter ainsi que le nom associé à Raphaël Hertzog.

NB: En bon utilisateur de logiciels libres, vous pouvez envoyer le patch qui va bien (les deux fichiers de configuration sont là).

Commentaires

  1. De mon point de vue, c’est un peu dommage ce changement de « ligne éditoriale » pour le planet des contributeurs Debian francophones. En effet, ce que je reproche au planet anglophone c’est justement qu’il traite de tout un tas de truc. Du coup, quand on n’a pas trop de temps à consacrer à la lecture de ces flux, ben une 100aine de messages par jour c’est vraiment trop.

    S’il y a vraiment un besoin pour les contributeurs Debian de se « retrouver » sur un planet « tout sujet », puis-je suggérer de créer deux flux:
    - un ouvert à tous les sujets (ça va faire plein de lecture)
    - un réduit thème LL et Debian.

    Ainsi, les lecteurs comme moi pourront s’abonner au flux réduit.
    Les autres, plus curieux, pourront consulter le flux ouvert.

  2. Et pour tout les autres il y aussi le planet-libre :
    http://www.planet-libre.org/
    :-)

  3. Guyou: je ne suis pas insensible à ta demande, j’ai moi même été partisan d’une restriction éditoriale similaire sur planet.debian.org. Ceci dit que recherches-tu comme informations sur planet-fr.debian.net ? (ma question est sérieuse, j’aimerai savoir ce que les lecteurs attendent d’un tel flux)

    Il me semble que tu trouveras satisfaction dans le flux de la planète des utilisateurs qui est précisément ciblé sur le thème LL et Debian et qui inclut également les flux des contributeurs qui le souhaitent (soit tous pour le moment).

    Jusqu’à présent le nombre de contributeurs blogueurs est bien trop faible pour que le flux principal soit réellement intéressant si l’on restreint le thème. C’est aussi pour cela qu’il m’a semblé judicieux d’ouvrir cette planète des utilisateurs…

    En menant cette réflexion, je me suis interrogé sur l’opportunité de faire du flux des utilisateurs le flux principal… mais pour respecter le parallèle avec planet.debian.org, j’ai préféré ne pas changer l’existant. Mais je m’attends à vrai dire que cela soit le flux des utilisateurs qui soit le plus populaire d’ici peu.

  4. Autre élément à prendre en compte, beaucoup de contributeurs importants à Debian préfèrent bloguer en anglais et être syndiqué sur planet.debian.org… il est donc difficile d’avoir du contenu francophone en provenance des « contributeurs ».

    D’ailleurs ma dernière série d’articles sur la contribution s’adressent plus aux utilisateurs futurs contributeurs qu’aux contributeurs et ne se positionnent pas du tout dans le même esprit que ce que je raconte sur planet.debian.org. Lorsque je blogue sur planet.debian.org, je m’adresse aux autres contributeurs, et je ne fais pas cela sur planet-fr.debian.net parce qu’il y a trop peu de contributeurs qui le suivent dans cette optique là.

  5. Tu as raison, puisque le flux « utilisateurs » contiendra aussi les infos LL/Debian des contributeurs et s’il n’est pas trop volumineux, il fera l’affaire.

    En ce qui concerne ta question (« ce que les lecteurs attendent d’un tel flux »), la réponse n’est pas évidente.
    Personnellement, je suis « accro » aux LL. J’en fait autant que possible, mais je n’ai pas assez de temps pour m’investir dans Debian (à mon très grand regret). Du coup, j’ai envie de garder une contact avec cette communauté.

    De mon point de vue, plusieurs possibilités s’offraient alors à moi :
    - lire la ML : pas le courage, et j’imagine qu’elle est très active,
    - lire le planet anglophone : trop volumineux et pollué (AMHA) par des articles trop lointains de Debian (écologistes ou album photo ou je ne sais quoi), bien que je coiçois qu’il puisse être intéressant pour certain de découvrir les autres facette des contributeurs Debian.
    - lire le planet francophone : dans ma langue (donc lecture plus rapide) et avec un traffic plus raisonnable.

    Je suis conscient que pour l’instant, ça ne répond pas vraiment à ta question. Je continue donc ma (psych)analyse.

    A mon sens, le planet permet de faire une communication originale (par rapport à la ML). Quand on poste, on poste avant tout sur son blog, donc plutôt dans l’esprit de raconter un évènement sur sa vie, plus que de lancer une discussion. Quand on lit, je pense que l’on vient découvrir « la vie » de personnes ayant un centre d’intérêt commun. J’ai donc beaucoup apprécié ta série d’article sur la contribution à Debian. J’aime aussi voir que d’autre personne que moi se couchent à point d’heure et finisse par être naze. En même temps je découvre ce qui est « à la mode », les préoccupations internes à Debian…

    Voilou, à défaut de répondre directement à ta question, j’espère que cela te donnera quelques idées.

    Sur ce, je pars m’inscrire dans le nouveau planet, histoire que le monde entier soit au courant que je changerai de noyau Linux ou quand je découvrirai, parmis les miliers de paquets, un nouveau soft qui révolutionnera ma vie (numérique) :-)

  6. Merci pour ta réponse. En ce qui concerne les listes de diffusion (et je dis bien les, il y en a plus de 150!), c’est effectivement délicat pour suivre l’actualité… mais il y a tout de même debian-devel-announce qui est intéressante pour suivre un peu ce qui se passe à l’intérieur. C’est très léger en volume mais c’est en anglais évidemment.

    Sinon, toujours en anglais, il y a times.debian.net qui est intéressant et qui a vocation à être une source relativement officielle d’informations (pour remplacer les listes debian-news et debian-announce qui sont sous employées).

    Mais pour du contenu en Français, on est bien d’accord, c’est l’objectif de ces planètes debian-fr que de remplir ce « vide ». Mais ce n’est pas évident de motiver les contributeurs habituels… alors j’espère que les utilisateurs sauront aider à franchir ce cap et que ces flux deviendront des relais d’informations efficaces.

  7. « (si vous ne le souhaitez pas, merci de me le signaler) »
    Hé bien moi personnellement, ça me dérange quelque peu. Si je veux m’inscrire aux deux, je vais devoir me taper 2 fois les billets des devs. Le plus logique pour moi ça serait que je me désinscrive de la première, Oui mais voilà. suivant les flux je m’attarde plus ou moins sur les billets nouveaux. Certains flux par exemple, je ne fais que les survoler, et lis 2-3 articles de temps en temps, et d’autres dont je lis quasiment l’intégralité. Si je dois commencer à m’amuser à trier les billets des devs, des billets des non-devs… /o\

    Alors si c’était possible d’enlever les flux des devs du flux des utilisateurs, ça me rendrait service (à moi, et sûrement à d’autre personne aussi, je ne pense pas être le seul dans ce cas). Merci :)

  8. elghinn, merci de ton commentaire. Malheureusement si j’enlève les billets des dévs dans la planète des utilisateurs, elle serait bien dénudée à l’heure actuelle.

    En outre, comme je l’ai fait remarquer, la planète des utilisateurs est ciblée sur Debian et le logiciel libre alors que la planète des contributeurs est désormais ouverte plus largement. Logiquement, si les activités hors Debian des contributeurs ne t’intéressent pas, il suffit de suivre seulement la planète des utilisateurs. :-)

Trackbacks

  1. [...] I maintain the french Debian planet, I decided to apply the same policy for the french version (and announced it here). At the same time I also created a planet for the french-speaking Debian users who happen to [...]

  2. [...] les commentaires de mon dernier article sur les planètes Debian, je m’interrogeais sur ce que les gens attendent d’une planète comme [...]

  3. [...] je me suis mis à chercher les sources avec l’idée éventuelle de l’employer pour les planètes Debian francophones — en vain. J’ai alors contacté Sébastien pour me faire confirmer qu’elles [...]